COUPE DE LA VOILE CLASSIQUE 2014

Les 12 et 13 avril 2014,

Le week-end des Rameaux, en prélude à la saison de courses en mer, une vingtaine d’armateurs ont été conviés à en découdre, au cours d’une série de petites régates qui se sont succédées de 14 heures 30 à 18 heures le premier jour, suivies d’un grand dîner au nouvellement ré-ouvert restaurant « Les Voiles » du Club et de 11 heures à 14 heures le dimanche, clôturées par la remise des prix.

Organisé par :

YCIF
YCF
AFYT
AYC
YCC

Sur le plan d’eau de l’YCIF à Meulan-Les Mureaux,

A une demi-heure de Paris, sur la Seine, le Yacht Club d’Ile de France a mis à la disposition des participants une flottille d’Aile, le quillard fétiche du club depuis plus de soixante-dix ans.

Des représentants des trois grands clubs classiques,

L’épreuve, placée sous le parrainage du Yacht Club de France et en présence de l’Amiral LAGANE son Président, bénéficiait du soutien actif des grands clubs classiques : l’Association Française des Yachts de Tradition (AFYT) pour la Méditerranée, L’Atlantique Yacht Club et le Yacht Club Classique pour la façade maritime nord.

A armes égales sur des monotypes de type Aile,

Les concurrents ont navigué sur des Aile, prêtés par leurs propriétaires, ces derniers embarquant comme équipiers. Les régates se courront donc en double.

Un quillard de légende, facile et agréable à manier,

Long de 7,10 mètres L’Aile a été conçu en Finlande dans les années trente. Son élégance intemporelle a ravi les passionnés de séries métriques, mais aussi de plans Fife ou Stephens. Dépourvu de spi et de bastaques, il est facile à manœuvrer.

La Course :

Les équipages et leurs supporters ont pu apprécier tant l’altérité de la restauration (de l’apéritif offert par la Transat Classique & le Trophée du Bailli de Suffren au dîner autour d’un « maigre » somptueux et d’un déjeuner avec des sandwichs colorés étonnants) que la diversité des risées qui ont mis leurs nerfs à rude épreuve.

Après une première journée de courses très disputées, chacun des clubs compétiteurs avait sa chance avec deux leaders ex-aequo à départager et un challenger très très près !…

La dernière journée fut décisive, et le bassin olympique des années 30 de Meulan–Les Mureaux a été à la hauteur de sa réputation de risées fantasques faisant monter le stress des coureurs et de ceux qui les encourageaient de la berge

Il a fallu un sens du vent particulier, une vision paranormale des chances de risées aux équipages, une finesse de barre exceptionnelle associée à une créativité d’options décisives pour qu’un gagnant, le Yacht Club Classique émerge finalement… !

En bref Les compétiteurs n’ont pas l’intention d’en rester là et ont décidé de se retrouver pour ce défi sur les berges printanières de l’YCIF l’année prochaine.

En compléments :

| Webmaster | Plan du site | Copyright Atlantic Yacht Club