UNE COURSE EST NEE...

... Les 150 Milles ...

Cette première édition des 150 Milles, course sur invitation, restera gravée dans la mémoire de tous ceux qui y ont participé, le temps d’un long week-end, du 1er au 4 mai 2014, à Sainte Marine.

Stiren, superbe plan Stephens construit au chantier Pichavant en 1959, restauré en 2003 et vainqueur de la première Transat Classique, Germaine, le plus ancien voilier construit sur plans Ben Nicholson – en 1882 ! - par le célèbre chantier Camper & Nicholson encore navigant, Timia, plan Illingworth de 1963 bien connu de tous les armateurs de belle plaisance, Fyne, réplique d’un élégant plan Fife construit au chantier Hubert Stagnol, la belle goélette aurique Saint Salomon, Kahyyam bien sûr, le plan Olin Stephens construit chez De Vries et d’autres habitués des événements organisés par l’Atlantic Yacht Club, Perséphone, Cipango, Bilou-Belle, Lady Mône, Telenn Ar Vor, Bryell II, Kataree, le fleuron du yachting classique en Atlantique avait répondu présent à l’invitation de l’AYC.

La journée du 1er mai était consacrée à un parcours côtier autour de l’archipel des Glénan. Une énergique mise en jambe pour des bateaux récemment sortis d’hivernage : c’est dans un vent oscillant entre 20 et 30 nœuds que les équipages ont dû enchainer les manœuvres, virements lof pour lof, envois de spi…. A ce jeu le Tina Perséphone, à Yves Lambert, faisait merveille et emportait avec panache ce prologue. Il était suivi de Timia et de Stiren l’un et l’autre prêts à en découdre le lendemain.

Mais le moment le plus attendu était celui de la course proprement dite. A 14 heures, le départ était donné depuis le joli sloup sardinier Marche-Avec, dans des petits airs. Entrainée par le courant, une partie de la flotte s’égarait un temps au milieu d’une zone d’aquaculture. Dans un nouvel élan, aidés par une brise de 10 à 15 nœuds, les bateaux pouvaient enfin se libérer de la nasse dans laquelle ils s’étaient fait prendre et reprenaient leur route vers le Sud de l’île de Groix. Une navigation pleine de grâce, au débridé ; une nuit sans lune mais une navigation d’une parfaite harmonie, accompagnée de bancs de dauphins, dont tous se souviendront.

Les équipages ne se laissèrent cependant pas endormir par ces délices de Capoue et à l’issue d’une régate de tous les instants on vit Stiren gravir la première marche du podium, Timia la seconde et le très véloce Bryell II la troisième. Fyne emportait le trophée des gréements auriques.

C’est au Bistrot du Bac que les équipages se retrouvèrent pour un diner qui réunit une centaine de personnes. Tous saluèrent la parfaite organisation de cette première édition, l’accueil très chaleureux réservé à l’Atlantic Yacht Club par la municipalité de Sainte-Marine et le très efficace et toujours disponible maître de port, M. Le Roux.

Rendez-vous est pris pour le 1er mai 2015 !

Retrouvez quelques photos dans la Photothèque et sur Facebook.

| Webmaster | Plan du site | Copyright Atlantic Yacht Club