OSTAR 1980 - LES MULTICOQUES SIMPOSENT

Article rédigé par Christian Chalandre pour l’Atlantic Yacht Club

Après l’édition de 1976, les organisateurs ont décidé de limiter la taille des bateaux à 56 pieds et le nombre des inscrits à 110 bateaux. La principale raison invoquée est la volonté de retrouver l’esprit originel de la course. Les Français (certains estiment que cette mesure est destinée à contrarier la suprématie des marins français) ont créé la Route du Rhum en 1978. La première édition est marquée par la disparition d’Alain Colas avec son trimaran Manureva, ainsi que la victoire sur le fil de Michael Birch sur Olympus Photo qui a devancé Michel Malinovsky sur Kriter V de seulement 98 secondes : Il semble que le règne des monocoques soit fini.

Pour cette 6ème édition, il n’y a que 16 Français inscrits au lieu de 26 pour l’édition précédente. Un quatrième Pen Duick doit participer. Cela aurait pu être le VII mais il s’appelle « Paul Ricard » (il y avait des sponsors sympas !). Encore une fois Tabarly innove : C’est le premier « foiler » dans les cartons de Tabarly depuis quatre ans, mais qui est skippé par Marc Pajot (Tabarly s’était blessé à l’épaule en faisant du ski !). Il est équipé d’une balise mais hors course car Pajot n’a pas eu le temps de se qualifier ! En 1969, Tabarly et Pajot ont couru ensemble la première édition de la transat en double Lorient - les Bermudes – Lorient : Les concurrents doivent virer une bouée au large des Bermudes et revenir. La course est marquée par une arrivée disputée bord à bord entre « Paul Ricard » et le duo Eugène Riguidel-Gilles Gahinet sur VSD, ces derniers franchissant la ligne d’arrivée avec 5 minutes et 42 secondes d’avance. Depuis Tabarly a allégé le bateau en modifiant la poutre et les flotteurs. Pajot arrive 14 heures après le vainqueur, ayant eu des problèmes avec un enrouleur de foc installé ….. la veille du départ !! Au retour, Tabarly avec deux équipiers et un caméraman va battre le record vieux de 75 ans de la goélette « Atlantic » de presque deux jours en traversant en 10 jours et cinq heures. Le barreur porte un masque de plongée et le speedo est souvent en butée à 18 nœuds.

Les Favoris

A deux mois du départ, une bonne dizaine de couples peuvent prétendre au statut de favori.
Trois français :

  • Eric Tabarly sur « Paul Ricard » qui a subit une cure de jouvence.
  • Eric Loizeau sur « Gauloise IV » un trimaran de Walter Greene.
  • Eugène Riguidel sur « VSD ».

Il faut aussi penser à Jean Yves Terlain. Après sa deuxième place en 1972 sur « Vendredi XII » et son naufrage en 1976, Terlain a fait construire un catamaran « Gautier I » révolutionnaire, censé être indestructible.

Quatre américains :
Les architectes américains sont en avance dans la conception des trimarans.

  • Phil Weld sur « Moxie »,
  • Walter Greene sur « Chaussettes Olympia »,
  • Phil Stegall sur « Friends and Lovers »,
  • Tom Grossman sur « Kriter VII ».

On peut être surpris que des américains soient sponsorisés par des marques françaises. Mais les français ont boudé cette édition. Ils ne sont que 16 au lieu des 26 engagés en 1976. Or la victoire de Tabarly en 76 a fait connaitre la course et il y a plus de sponsors que de participants français !

Deux Anglais :

  • Nick Clifton sur son Prao « Azulao II »
  • Nick Keig sur son trimaran « Tree Legs of Mann III »

On peut aussi penser à Chay Blyth sur « GB IV »

Un canadien :

  • Michaël Birch sur « Olympus Photo »

La course

La météo va être favorable en particulier pour les multicoques qui vont pouvoir faire la première moitié de la course au débridé. 90 bateaux sont au départ. Il y a de la brise. Les concurrents sont bien décidés à ne rien lâcher. Marc Pajot va s’attirer les foudres des commodores. Un accord a été conclu. Pajot n’est pas qualifié, il ne peut donc participer à la course. Mais grâce en particulier à l’intervention de Phil Weld, il est autorisé à prendre le départ avec une balise de tracking comme les autres concurrents, à condition qu’il parte en dernier pour ne pas gêner. Pajot ne va pas pouvoir se retenir. Au coup de canon il jaillit de la flotte, laissant la meute des 12 trimarans de Newick et Greene se lancer à sa poursuite. « Shocking » Encore un Français pas très « fair play ». Les grands monocoques de Parisis, Kersauson ou Warren Luhrs ne semblent pas en mesure de s’imposer. La course va bien se passer pour les bateaux de tête qui sont tous sont très bien préparés et bien menés. Ils rencontreront peu de mauvais temps.

Le classement

Jusqu’à la ligne d’arrivée, la course va être très disputée.

Phil Weld a 65 ans. Il est américain. C’est le doyen de la course. Il est journaliste, dirige pendant un an l’édition européenne du New York Herald Tribune puis un groupe de quotidiens. Il termine en 17 jours 23 heures, battant de plus de deux jours le record d’Alain Colas.

Moxie est son quatrième trimaran. En 1972, Il termine en 39 jours sur un trimaran de 44 pieds « Trumpeter ». En 1976, il chavire sur « Gulf streamer » pendant le convoyage pour se rendre au départ. Il est retourné par une « vague salope » ! Son troisième trimaran s’appelle donc « Rogue Wave ». Il fait plus de 56 pieds, donc pour la transat, il fait construire Moxie. Le bateau est très bien préparé, la route très bien étudiée. Weld est le plus professionnel des amateurs ou le plus amateur des professionnels.

Nick Keig franchit la ligne sept heures après Weld. Il est surpris de sa place. Son trimaran « Tree Legs of Mann » est un bateau confortable autant en course qu’en croisière. A bord on trouve un puissant moteur et un congélateur ! Deux jours après l’arrivée, il fera une sortie avec ses amis. Ils seront …28 à bord !

Three Legs of Man III

Le troisième Phil Stegall arrive 31 minutes plus tard sur son petit trimaran de 11,50m « Jean’s Foster ». En seconde position, talonnant Weld pendant la dernière semaine, il a eu des soucis avec ses dérives. Il a heurté une baleine et sa dérive s’est délaminée. Il remporte le « Gipsy Moth Trophy ».

Jean's Foster

Trente minutes plus tard, nouvelle arrivée ! Michael Birch a eu des problèmes de structures, suite à un choc violent sur une vague. Considéré pendant un certain temps comme ayant abandonné, il parvient à réparer et à combler pratiquement tout son retard.

La cinquième place est encore pour un trimaran. Walter Greene arrive dix heures plus tard sur « Chaussettes Olympia ». Il a dessiné et construit son bateau ainsi que celui de Stegall, dans la lignée des bateaux de Dick Newick.

Cinq trimarans aux cinq premières places.

Le sixième est le Polonais Jaworsky sur son monocoque de 56 pieds « Spaniel II »

Les Français :

  • Pajot est cinquième mais hors course.
  • Daniel Gilard sur son moncoque de 44 pieds « Brittany ferries » est 8ième à trois jours du premier et seul Français dans les dix premiers.
  • Alain Labbé et Olivier de Kersauzon arrivent respectivement 13ième et 14ièm .
  • Eugène Riguidel sur « VSD » arrive une semaine après Moxie.
  • Florence Arthaud démâte avant d’avoir pris le départ.
  • Jean Yves Terlain a des problèmes électriques.
  • Eric Loizeau a des problèmes de coque,
  • Jean Claude Parisis des problèmes de barre,
  • Michel Horreau et Bernard Pallard abandonnent aussi.

Classement

{} Skipper Boat name Type LOA Trophy Time Corr position Nation
1 WELD, Philip MOXIE T 51 P 17:23:12 1 USA
2 KEIG, Nick THREE LEGS OF MANN III T 53 P 18:06:04 2 GBR
3 STEGGALL, Philip JEANS FOSTER T 38 GM 18:06:45 1 USA
4 BIRCH, Mike OLYMPUS PHOTO T 46 P 18:07:15 3 CAN
5 GREENE, Walter CHAUSSETTES OLYMPIA T 35 GM 18:17:29 2 USA
6 JAWORSKI, Kazimierz SPANIEL II M 56 P 19:13:25 4 POL
7 AUSTONI, Edoardo CHICA BOBA II M 56 P 20:02:30 5 ITA
8 GILARD, Daniel BRITTANY FERRIES I M 44 GM 21:00:09 3 FRA
9 KONKOLSKI, Richard NIKE II M 44 GM 21:06:21 4 CZE
10 GROSSMAN, Tom KRITER VII T 56 P 21:08:01 6 USA
11 WANDERS, Wolfgang STADT KREFELD M 44 GM 21:14:22 5 GER
12 VERSLUYS, Gustaf TYPHOON VI M 44 GM 21:15:01 6 BEL
13 LABBE, Alain HYDROFOLIE T 42 GM 21:15:51 7 FRA
14 DE KERSAUSON, Olivier KRITER VI M 54 P 21:20:30 7 FRA
15 SICOURI, Pierre GUIA FILA M 44 P 22:02:34 8 ITA
16 JAMES, Robert BOATLIFE T 31 GM 22:22:55 8 GBR
17 GLIKSMAN, Dennis FRANCE LOISIRS M 44 GM 23:10:00 9 FRA
18 REED, Bertie VOORTREKKER M 49 P 23:12:42 9 RSA
19 RIGUIDEL, Eugène V.S.D T 52 P 24:01:27 10 FRA
20 FOURNIER, Philippe HAUTE-NENDAZ M 36.5 GM 24:03:05 10 FRA
21 MILLET, Jean-Pierre OPEN SPACE M 52 P 25:01:05 11 FRA
22 SAGI, Victor GARUDA M 48 P 25:08:23 12 ESP
23 STOKES, Francis MOONSHINE M 40 GM 25:14:07 11 USA
24 JAMES, Naomi KRITER LADY M 53 P 25:19:12 13 GBR
25 HOMEWOOD, Bill THE THIRD TURTLE T 32 GM 25:20:13 12 USA
26 BOCINSKY, Robert AMBERGRIS M 37 GM 26:00:39 13 USA
27 JAOUEN, Jean-Jacques LES MENUIRES M 44 GM 26:15:21 14 FRA
28 RAKOWICZ, Jerzy SPANIEL M 38 GM 26:19:29 15 POL
29 CHAUNDY, John FREE NEWSPAPERS M 32 J 28:00:56 1 GBR
30 DOELGER, William EDITH T 31 GM 28:04:10 16 USA
31 HYLEN, Uno YOLDIA M 37 GM 28:05:48 17 SWE
32 HAMPTON, Desmond WILD RIVAL M 34 GM 28:13:44 18 GBR
33 CHARNLEY, John ATLANTIC HARP M 43 GM 29:06:21 19 GBR
34 RADFORD, Ian JABULISIWE M 28 J 30:14:38 2 GBR
35 OSWALD, John MOONSHADOW BASILDON M 37.5 GM 30:15:30 20 GBR
36 DEBRA, Oscar CRUMPY NUT M 43 GM 30:16:32 21 BEL
37 CLIFFORD, Richard WARRIOR SHAMAAL M 35 GM 30:16:45 22 GBR
38 JUKKEMA, Henk VICTORIA M 31 J 30:18:02 3 NED
39 SMITH, Chris SADLER BLUEJACKET M 25 J 30:19:20 4 GBR
40 BUTLER, Chris ACHILLEA M 28 J 30:20:49 5 GBR
41 ROEMERS, Kees BOLLEMAAT IV M 44 GM 30:21:24 23 NED
42 PRIMROSE, Angus DEMON OF HAMBLE M 33 GM 30:23:08 24 GBR
43 FORKERT, Roger PARISIEN LIBÉRÉ T 38 GM 31:10:45 25 FRA
44 BERNARDIN, Guy RATSO II M 38 GM 31:11:45 26 FRA
45 KYLE, James DREAM WEAVER M 27 J 31:23:05 6 USA
46 VEYRON, Alain CAT MARINE T 28 J 32:02:50 7 FRA
47 CLARK, Don ABACUS M 41.5 GM 32:07:17 27 GBR
48 GOCHBERG, Thomas MISTRAL M 41.5 GM 32:18:35 28 USA
49 TONIZZO, Luis EGRET M 27 J 33:05:25 8 USA
50 DJAMBAZOV, Nikolay TANGRA M 36 GM 34:10:53 29 BUL
51 VAN DER ZEE, Wijtze BLACK PEARL M 41 GM 35:11:20 30 NED
52 UGARTE, Jose NORTH WIND M 39 GM 36:06:43 31 ESP
53 VAN DE WEG, Henk TJISJE M 29.5 J 36:22:22 9 NED
54 RODGERS, Paul CHRISTIAN SAUL T 34 GM 37:03:11 32 GBR
55 QUIX, Wolfgang JEANTEX M 31 J 38:03:02 10 GER
56 VENTURIN, Giampaola CECCO M 26 J 38:08:55 11 ITA
57 GUIU, Juin CRISAN M 38 GM 38:14:33 33 ESP
58 VERWOERD, J.R SEAGULL II M 33 GM 38:17:00 34 NED
59 LUSH, Bob OLYMPUS SAILING M 25 J 39:01:46 12 CAN
60 LUSH, Tony ONE HAND CLAPPING M 32 J 39:06:56 13 USA
61 DE JONG, Andre LA PELIGROSA M 30.5 J 39:16:55 14 NED
62 LENGYEL, Bob PRODIGAL M 25 J 40:06:09 15 USA
63 RYAN, Tom PEGGY T 31 GM 40:20:16 35 USA
64 SONNE, Ernest ELBE M 36 GM 41:10:45 36 USA
65 HUNT, John CRYSTAL CATFISH M 31 J 41:13:18 16 USA
66 BEHARRELL, John MISCIN M 38 GM 42:10:00 37 GBR
67 PANADA, Beppe MULAT M 56 P 42:18:20 14 ITA
68 MUSTELIN, Per MARE M 30 J 43:03:34 17 FIN
69 WALLACE, William NOVIA M 30 J 44:10:42 18 USA
70 WILLS, Martin CASPER M 31 J 46:13:52 19 GBR
71 VEENEMANS, Burg PYTHEAS M 47 P 49:08:16 15 NED
Disqualified CARTWRIGHT, Jerry LE FIRST M 32 J 26:22:55 USA
Outside time limit RICHEY, Mike JESTER M 26 J GBR
Outside time limit VASSILIADIS, Anthony OLD NAVY LIGHTS M 34.5 GM GRE
Skipper sick, retired Falmouth TER LAAG, Piet LADY DONA M 34 GM NED
Hit submerged object, sank, rescued TIMSIT, Jacques MOTOROLA M 38 GM FRA
Broken forestay fitting, retired Fowey SCHULTE, Hans SILKE M 38 GM GER
Capsized, abandoned CLIFTON, Nicholas FLEURY MICHON P 42 GM GBR
Hull damage, retired La Trinite LOIZEAU, Eric GAULOISE IV M 53 P FRA
Broken rudder, retired France PARISIS, Jean Claude CHARLES HEIDSIECK II M 48 P FRA
Broke float spar, retired Brest HOREAU, Michel MAURICE LIDCHI T 51 P FRA
Structural problems, restarted but ret’d LUHRS, Warren TUESDAY’S CHILD M 54 P USA
Fell, badly concussed, ret’d Plymouth HUNTER, Simon JOMADA M 30 J GBR
Fire, sank off Azores COCKERELL, Theo ROUNDABOUT M 36.5 GM GBR
Damaged, retired France PALLARD, Bernard BRITTANY FERRIES II M 29.5 J FRA
Capsized, abandoned PHILLIPS, Peter LIVERY DOLE T 35 GM GBR
Collision in fog approaching finish GOGOLKIEWICZ, Czeslaw RACZYNSKI II M 56 P POL
Rigging problems, towed Halifax SMITH, Mac SEA QUEST M 39 GM USA
Capsized, rescued after 4 day search CHIOATTO, Antonio MATTIA III T 36 GM ITA
Dismasted, skipper and yacht picked up LAWSON, Judith SERTA PERFECTSLEEPER M 32 GM USA
  • J = « Jester Trophy » pour les bateaux dont la flottaison est inférieure à 8,5m.
  • GM =« Gipsy Moth Trophy » pour les bateaux dont la flottaison est inférieure à 14,02m.
  • P « Pen Duick Trophy » pour les bateaux dont la flottaison est supérieure à 14,02m sans limite de taille.

Relire nos articles consacrés aux éditions de l’OSTAR :

| Webmaster | Plan du site | Copyright Atlantic Yacht Club