GERMANIA NOVA, UNE GOELETTE DE LEGENDE

C’est l’une des très bonnes nouvelles de ce début d’année. La goélette Germania Nova, réplique du yacht de la famille Krupp dessiné en 1908 par Max Oertz, est inscrite à la Transat Classique, plus que jamais la course reine de cette année 2012.

Lancée en 2011, la goélette aurique Germania Nova s’est engagée dans la Transat Classique, et contribue encore un peu plus à faire de cet événement l’épreuve phare de la voile classique en 2012. Avec ses 47 m hors-tout et plus de 2 300 m2 de voilure, cette goélette aurique donne une dimension exceptionnelle à la fabuleuse aventure que constitue une traversée de l’Atlantique en course. Sa participation, qui vient s’ajouter à celle de Moonbeam IV, devrait donner des idées à d’autres armateurs et d’autres Big Boats sont prêts à s’engager à leur tour dans les prochaines semaines.

Ils rejoindront la flotte déjà nombreuse des concurrents venus d’Atlantique et de Méditerranée, peut-être plus modestes, mais prêts à en découdre avec ces cathédrales de toile. Chacun d’entre eux possède une histoire et un pedigree dignes de les inscrire au palmarès de ce trophée tant convoité.Pour n’en citer que quelques-uns, Cipango (11,00 m, plan Maas de 1966), White Dolphin (20,20 m, construit en 1967 au chantier Beltrami) et Star Sapphyr (22,50 m, ketch bermudien dessiné par Laurent Giles en 1957) s’annoncent comme des adversaires redoutables.

Avec de telles unités, la Transat Classique 2012 s’inscrit dans la fabuleuse épopée des grandes courses transatlantiques et, avec près de 35 voiliers inscrits à ce jour, démontre qu’elle répond à la perfection aux attentes des propriétaires de bateaux classiques quelle que soit leur taille. Bateaux familiaux ou yachts de prestige, tous donnent la possibilité à leurs équipages de vivre une aventure humaine et maritime inoubliable, dans une ambiance chaleureuse, sportive et conviviale.

L’avis de course de la Transat Classique 2012 est disponible sur le site www.transatclassique.comà la rubrique Espace Course.

Petite histoire de Germania

La goélette Germania est commandée en 1908 au célèbre architecte Max Oertz comme cadeau de mariage par Bertha Krupp qui l’offre à son époux Gustav Krupp von Bohlen und Halbach. Construite aux chantiers navals Germania, propriétés de cette grande famille d’industriels allemands, Germania possède un fameux sistership : Meteor, le yacht de l’empereur d’Allemagne et roi de Prusse Guillaume II. Les deux voiliers participent à de nombreuses régates à Kiel, mais aussi en Angleterre. Lorsque la Première Guerre mondiale est déclarée en 1914, ils sont d’ailleurs dans l’île de Wight pour les fameuses régates de Cowes. Si Meteor réussit à repartir, Germania est saisie par les Britanniques et son équipage constitue sans doute les premiers prisonniers de la Grande Guerre. La goélette est vendue à un Norvégien en 1917 et rebaptisée Exen. Elle traverse l’Atlantique, au début des années 1920 vers les Etats-Unis et change encore de nom. Half Moon coule une première fois en 1926 lors d’un terrible ouragan en Floride. Transformé en ponton flottant, le magnifique coursier sombre définitivement en 1930 au large de Key Biscane. Son épave est aujourd’hui bien connue des plongeurs de la région et fait partie du patrimoine local.

Save the dates :

22 juillet : départ de la flotte Atlantique de Douarnenez vers Cascais, au Portugal.
25 octobre : départ de la flotte Méditerranée de Saint-Tropez vers Cascais.
2 décembre :départ des deux flottes de Cascais vers La Barbade, aux Antilles.

| Webmaster | Plan du site | Copyright Atlantic Yacht Club