ARTICLES DE PRESSE ATLANTIC TROPHEE

Article du Télégramme www.letelegramme.fr :

Atlantic Trophée. Vers un final sous haute tension
Publié le 22 juillet 2011

À quelques milles de l’arrivée de la première étape de l’Oberthur Atlantic Trophée à Horta, aux Açores, le finish menace de prendre des allures de roulette russe...
Amazon, leader depuis les premières heures de course, a abordé l’archipel portugais et se trouvait hier soir littéralement emprisonné dans les calmes, le long de l’île Sao Jorge. Derrière, les poursuivants progressaient relativement rapidement, ce qui pourrait relancer fortement le suspense pour les honneurs à Horta... À 140 milles de là, Calypso III, et un peu plus loin, Olbia ou encore Westward of Clynder font route à plus de sept noeuds et peuvent encore espérer menacer leur prédécesseur. Plus grand voilier inscrit au départ de l’épreuve et surtout auteur d’une navigation d’une rare efficacité depuis le départ de Douarnenez, on pouvait penser Amazon glissant vers une victoire quasi assurée sur le premier acte de l’Oberthur Atlantic Trophée. Mais c’était sans compter sur les dévents et nombreux effets de site s’entendant pour jouer les comités d’accueil à qui les aborde. Plongés dans les grands calmes, la situation pourrait devenir explosive pour les marins et mettre leurs nerfs à rude épreuve.

À bord de Calypso III, qui fait rimer plaisir et performance : « Après quatre jours de Force 7 à 8 (on commençait presque à s’y habituer), nous avons trouvé des conditions plus clémentes. Aujourd’hui mer belle, ciel bleu, 25 noeuds de NW... les alizés ??? En tout cas ça sent bon la crème solaire ! Ce n’est pas pour autant que c’est les vacances. Comme on dit chez Hénaff, "on ne lâche rien !". Le plus important : faire marcher le bateau ! La route est encore longue et les concurrents nous filent le train ». Nul ne sait encore quelle sera l’issue de ce premier acte, mais une chose est sûre, les marins seront nombreux à refaire le match, dans quelques heures, sur les quais de Horta.

Lire l’article complet sur le si du Télégramme


Article du Télégramme www.letelegramme.fr :

Atlantic Trophée. « Humide et secoué ! »
Publié le 20 juillet 2011

Le 14juillet, la flotte des splendides yachts classiques de l’oberthur Atlantic Trophée, s’élançait dans la baie sous le soleil vers sa destination, Horta, aux Açores. Près d’une semaine après ce départ, les nouvelles qui arrivent des équipages se résument en deux mots : humide et secoué !

La lance à incendie du golfe de Gascogne

Bousculée par les éléments, vivant perpétuellement en mode « penché » et exposé à la lance à incendie du golfe de Gascogne, la flotte, composée à 90% de passionnés disputant cette régate vers les Açores sur leur temps de vacances, espère à l’unisson des jours meilleurs. Fidèle à sa réputation, le golfe de Gascogne s’est, en effet, chargé de recevoir les équipages en y mettant les formes et leur infligeant une navigation au près dans une mer très formée. Amazon, le plus grand voilier de la course, skippé par Olivier Pecoux, fait course en tête et contient les assauts des hommes de Calypso III, décalés dans son nord et leaders en temps compensé. La bonne nouvelle est annoncée pour aujourd’hui, avec le retour d’un flux de nord, tournant nord-est et offrant du portant et des conditions de glisse jusqu’aux Açores. De quoi toucher la récompense de longs mois de travail pour prendre le départ de cette belle aventure.

Trois arrêts techniques

Depuis le départ, trois bateaux ont subi des dommages et ont dû faire escale. Mélusine II, victime de problèmes de moteur, a fait arrête au stand, à Bénodet, peu après le départ. Gerfaut III a fait escale technique dans le port de Gijon, en Espagne. Enfin, déplorant un hauban abîmé, Pazienza, a fait halte aux Sables d’Olonne.

Lire l’article complet sur le si du Télégramme


Article du Télégramme www.letelegramme.fr :

Atlantic Trophée. Quinze équipages au départ
Publié le 15 juillet 2011

En baie de Douarnenez, le départ de l’Atlantic Trophée a été donné hier à 17h10. Sous un soleil estival, cette transatlantique, première du nom, trouvera son cap final à Horta aux Açores, dans une petite dizaine de jours.
Les yachts classiques tenaient la vedette au Port-Rhu de Douarnenez hier. Amarés, ils avaient retrouvé leur lustre d’antan pour partir à l’assaut de cette course. À bord, seize équipages se disputeront la victoire. À peine commencé, les premiers chapitres du livre s’écrivent déjà. Les petites histoires se recueillent de part et d’autre du ponton. Comme celle de la famille Caraes, propriétaire d’un yacht de 11,5m, le CalypsoIII. « Ce bateau a l’habitude de sortir dans la Manche. Le premier propriétaire, Jean Caraes, a transmis le virus de la voile à ses fils, Jacques et Jean-François. Son rêve était de participer à une transatlantique. Il ne l’a jamais fait. Ses fils vont réaliser son rêve ». Autre belle histoire, le Pazienza, unbateau génois immatriculé à Guernesey, qui avec 90 victoires à son palmarès, est assurément un des favoris de l’épreuve. Ceyacht,construit en 1956, a appartenu un temps à l’ancien guitariste de rock des Who, Pete Townshend. Huit à douze jours de course Le Red Hackle se trouvait juste à sa gauche. Dans l’équipage, la plus jeune fille de la course, Line, 9 ans, qui s’est promis de tenir un carnet de route. À 15h30, il était temps de lâcher les fauves pour un premier tour dans la baie de Douarnenez. Au port de Rosmeur, les skippers se préparaient aux premiers mètres. À 17h10, la troupe partait au large. À la première bouée de dégagement, Amazon pointait en tête, suivi par Air Mail (Açores) et Gerfault III. Tous sont partis pour dix jours de mer. L’arrivée est prévue pour la dernière semaine de juillet à Horta aux Açores. Le retour à Douarnenez aura lieu le 17août après un départ sur l’île des Açores, programmé le 6août.

Lire l’article complet sur le si du Télégramme


Article du Télégramme www.letelegramme.fr :

Atlantic Trophée. « Un spectacle à ne pas rater »
Publié le 14 juillet 2011

... la tension monte peu à peu chez les concurrents. C’est le moment des derniers réglages et du chargement des provisions. Une étape importante car les équipages resteront une dizaine de jours en mer. Il faut pouvoir se nourrir quelle que soit la météo et, en fonction des conditions, la cuisine sera plus ou moins simple ! ...

Lire l’article complet sur le si du Télégramme


Article du Télégramme www.letelegramme.fr :

Douarnenez. La flotte se donne en spectacle
Publié le 09 juillet 2011

Une belle brochette de yachts classiques rivalisant d’élégance est à quai au Port-Rhu à Douarnenez. Un spectacle en soi, avant le départ de l’Atlantic Trophée, qui sera donné jeudi.
Le compte à rebours est lancépour les équipages de l’Oberthur Technologies Atlantic Trophée. Une course d’une vingtainede yachts classiques qui, le14juillet, prendront le départde la première étape en direction de l’archipel des Açores. Un village sur les quais Mais avant de goûter aux grandes émotions salées, les rencontres à faire ne manqueront ni pour les marins, ni pour le grand public invité à arpenter en toute liberté les quais et le village de la course...

Lire l’article complet sur le si du Télégramme


Article du Télégramme www.letelegramme.fr :

Atlantic Trophée. Concours d’élégance dans le Port-Rhu
Publié le 08 juillet 2011

Les voiliers de l’Atlantic Trophée s’apprêtent à en découdre dès la semaine prochaine sur la route des Açores. Pour l’heure, ils rivalisent d’élégance dans le Port-Rhu...
Pour sa première édition, l’Atlantic Trophée alignera 18 unités sur la ligne de départ jeudi prochain. Des yachts dits « classiques », qui sont « des voiliers souvent en bois, parfois en acier ou en aluminium, leur année de construction étant antérieure à 1976 », explique François Séruzier, qui est à la barre de l’organisation de cette course avec son associé Loïc Blanken et leur société Comet, pour le compte de l’Atlantic Yacht-club. Des bateaux d’exception « Ces yachts sont sortis de chantier à l’unité ou en petites séries, complète Loïc Blanken. Pour la plupart, ce sont des bateaux d’exception, qui ont marqué l’histoire du nautisme comme la série des Swan. Mais un yacht classique a, avant tout, de belles lignes et est agréable à regarder ». Caractéristique qui se vérifie dans le Port-Rhu, devant la place de l’Enfer, où sont déjà amarrés la moitié des yachts inscrits dans la course, leurs équipages vivant à bord. On peut y admirer par exemple l’Amazon, le plus grand de la flotte (22,25m) ; le plus lié à l’histoire de la course au large, le Bilou-Belle (11,40m), un plan Carter qui fait partie de la série des Tina, ces bateaux qui ont révolutionné, en leur temps, l’architecture navale. Le plus « historique », Westward of Clynder (13m), magnifique bateau construit intégralement en teck et qui a appartenu à l’un des petits fils de Charlie Barr, le premier recordman de la traversée de l’Atlantique Nord. En attendant le vent des Açores... Il y a aussi le Pen Duick II, qu’on ne présente plus et l’Airmail, un bateau portugais, arrivé Dimanche des Açores à la voile. Un concurrent qui a déjà reconnu le parcours, ce qui lui donne un avantage incontestable. Car c’est vers Les Açores que la course va s’élancer jeudi, cap sur Horta, la capitale, pour revenir vers Douarnenez en août. Mais d’ici là, l’organisation invite le public à partager l’ambiance qui précède un départ de course. En venant voir les bateaux, en visitant le village de la course, en rencontrant les équipages, en s’immergeant dans l’ambiance conviviale et festive qui préside à ce premier Atlantic Trophée

Lire l’article complet sur le si du Télégramme


Article du Télégramme www.letelegramme.fr :

Douarnenez. Le premier Atlantic Trophée à quelques jours du départ pour les Açores
Publié le 07 juillet 2011

Le 14 juillet, le départ du premier Oberthur Technologies Atlantic Trophée, une course de beaux voiliers classiques, sera donné de Douarnenez. Il s’agira de rallier Horta, aux Açores. Retour à Douarnenez le 20 août. [Diapo]

Pour cette première, 18 bateaux sont inscrits. Dix d’entre eux sont déjà alignés aux pontons dans le Port-Rhu, à Douarnenez, où le public peut, dès à présent, venir les admirer. De beaux voiliers en bois, parfois en acier, avec de belles lignes, agréables à regarder.
Pour le départ de la course, la goëlette La Recouvrance viendra dans le Port-Rhu et prendra à son bord 25 passagers, afin d’aller assister au coup d’envoi de la course en baie de Douarnenez.


Article du Télégramme www.letelegramme.fr :

Voile. Une nouvelle course au départ de Douarnenez
Publié le 28 février 2011

Douarnenez confirme son attachement à la belle plaisance avec, le 14 juillet, le départ de l’Atlantic Trophée, une nouvelle épreuve de 2.400 milles.
Trois ans après la Transat Classique Lagassé, Douarnenez accueille une nouvelle épreuve réservée aux yachts classiques et bateaux d’exception. Un parcours aller-retour de 2.400 milles entre la cité penn-sardin et Horta, aux Açores. « Plus qu’une course, c’est une aventure humaine vers une île dont tous les marins rêvent », assure Loïc Blanken, membre de l’Atlantic Yacht Club et coresponsable de l’organisation. Départ de la flotille prévu le 14juillet pour une vingtaine de concurrents qui devraient découvrir les Açores une dizaine de jours plus tard. « Vents faciles ou capricieux, c’est l’Atlantique, on ne sait pas », se réjouit d’avance François Séruzier, responsable de l’organisation maritime. Invités dans le cadre de la fête de la mer à Horta, les marins resteront quelques jours sur place avant de mettre le cap sur Douarnenez le 6août. Les bateaux en vedette « Ici, la vedette c’est le bateau », souligne François Séruzier. Pas de grand nom de la voile dans cette compétition réservée aux amateurs. Un spectacle aussi pour le grand public qui pourra, dès le 9 juillet, admirer ces belles coques dans l’écrin du Port-Rhu. « Un espace parfaitement adapté à ce type d’événement, les quais surélevés permettant une bonne visibilité des bateaux et de la préparation des équipages », précise LoïcBlanken. Côté organisation, on prévoit un certain nombre de festivités au départ et à l’arrivée : expositions, concerts, village. De quoi capter un large public pour ce qui devrait, selon Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez, être « un événement majeur de la saison »...

Lire l’article complet sur le si du Télégramme


Lire tous les articles du Télégramme concernant l’Atlantic Trophée 2011 : https://www.letelegramme.fr/tag/atlantic-trophee

| Webmaster | Plan du site | Copyright Atlantic Yacht Club