Accueil > Français > OSTAR 2013

OSTAR 2013

mardi 12 février 2013

Christian Chalandre relève le défi

L’édition 2013 de l’OSTAR ne compte qu’un marin français et il est membre de l’Atlantic Yacht Club. Course mythique s’il en est, l’OSTAR, "la Transat anglaise", est la plus ancienne et la plus prestigieuse course transatlantique en solitaire. Elle acquiert en France ses titres de noblesses avec la participation d’Eric Tabarly qui la remportera deux fois, en 1964 et en 1976. La France découvrait la course au large et se laissait gagner par la passion de l’aventure maritime. Héros des temps modernes, mais naviguant presque comme autrefois, les marins engagés dans l’OSTAR, amateurs pour la plupart ou professionnels en devenir, allaient faire de la France le creuset de la course au large et particulièrement des courses en solitaire.

Max Bourgeois, également membre de l’AYC, a 22 ans lorsqu’à bord d’"Achille", Karaté de 11m, il s’engage dans l’OSTAR de 1976. Parrainé par le Yacht Club de Monaco il se souvient encore de la visite que lui rendit la princesse Grace de Monaco peu avant le grand départ. Un moment de douceur vite oublié durant les cinq semaines, ponctuées d’autant de dépressions, qui suivront son départ de Plymouth, privé d’électricité et de pilote.

Christian Chalandre est de la même trempe. Cet amateur au long cours, père de trois enfants, professeur de mathématiques aujourd’hui en retraite qui manie le sextant comme il résout les équations à deux inconnues, a depuis son adolescence eu la mer et les bateaux comme cour de récréation. Il tire ses premiers bords à Rosbras, découvre la Bretagne Sud sur les Belons de Doëlan (petits Muscadet de 5,20 mètres) et poursuit ses pérégrinations sur "Ker Gwen" Ketch dériveur de 11 mètres, plan Victor Brix, dépourvu de moteur parcourant en tous sens la mer d’Irlande et le Golfe de Gascogne. Puis s’enchainent les courses de l’EDHEC, du RORC et les croisières en Ecosse et en Irlande avec "Vahini 2", plan Cornu norvégien de 10 mètres. La mer ne le quitte plus. En 20 ans, il parcourra 60.000 milles en Atlantique, et traversera quatre fois l’Atlantique en solitaire dont trois fois en course.

Un amateur vous dis-je… Son palmarès laisse songeur. En 2001 il remporte la route des Horthensias. Deux ans plus tard il est vainqueur de la Transquadra Solo. En 2006 à bord d’"Olbia" SS 34, plan Olin Stephens sister ship de "Morning Cloud", il est second de la course Skipper d’Islande. Un peu plus tard, en 2009, il participe pour la première fois à l’OSTAR. Coup de maître pour une première tentative, il arrive second à Newport. Christian se distingue partout où il se trouve. Il participe à l’Atlantic Trophée, de Douarnenez aux Açores, route qu’il connait bien pour l’avoir parcouru six fois auparavant. Puis retourne en Ecosse et l’année passée se rend en solitaire, toujours à bord de son fidèle "Olbia", aux Iles Féroé.

Le 27 mai, l’infatigable marin et son fidèle "Olbia" relèveront à nouveau l’immuable défi de l’OSTAR. En toute simplicité, discrètement, mais l’envie de gagner chevillée au corps à l’image de ce singulier coureur d’océans que l’Atlantic Yacht Club est particulièrement fier de compter parmi ses membres.

Relire nos articles consacrés aux éditions de l’OSTAR :

| Webmaster | Plan du site | Copyright Atlantic Yacht Club